Bao Soho

Carol Sachs©
Aller chez Bao, repaire taiwanais incontournable né sur un stand de marché à Kerb, c’est toute une expédition. Une sorte de David Chang aux débuts de Momofuku à New York.

Trouver le bon moment pour slalomer entre les pics, se retrouver à quand même faire 20 minutes de queue… Mais enfin s’attabler au comptoir de cette cantoche culte, recevoir un sourire des discrètes serveuses en blouse blanche et mordre dans un bao moelleux comme un câlin : le classique addictif (porc, poudre de cachuètes, pickles, coriandre), le poulet frit insolent, le radis daikon pané détonnant…

Ah tiens, quelques xiao chi, petites assiettes du tonnerre (caviar d’aubergine et chips de wonton, boudin noir, nuggets de pied de cochon, frites de patates douces et ketchup de prune pickle…) et un bao frit à la glace Horlicks viennent compléter la liste de courses à cocher, qui se noircit sans fin. A rafraîchir d’un thé citronné pressé à froid ou d’un saké Snow Blossom.

Valentine Benoist

Combien ?

Baos : 4-5 £ Xiao Chi : 3-6 £ - Dessert : 4 £ Boissons : thés et soft 2-3,75 £, cocktails 6-8 £, bières, cidres, sakés et whisky à partir de 4,50 £

Où, quand, comment ?

Horaires : Lundi-vendredi 12h-15h, 17h30-22h, samedi 12h-22h Adresse : 53 Lexington Street, London W1F 9AS Métros : Picadilly Circus, Oxford Circus, Tottenham Court Road Réservation : non, arrivez tôt ou tard baolondon.com